Envoyer à un ami

Envoyer l'URL de cette page à un(e) de vos ami(e)s

Les conseils de votre dentiste de Saint-Jean-sur-Richelieu

Le métier de dentiste fascine autant qu'il fait peur. Bien souvent, la méconnaissance du métier et des bonnes pratiques d'hygiène bucco-dentaire sont les raisons principales de cette appréhension. Dr Senécal, votre chirurgien dentiste de Saint-Jean-sur-Richelieu, vous apporte ses conseils et fait la lumière sur de nombreux sujets d'inquiétude. Pour tout besoin d'information sur les services de dentisterie de votre cabinet, n'hésitez pas à contacter notre secrétaire par téléphone.

Comment choisir son dentiste?

Vous venez de déménager récemment et vous désirez changer de dentiste? Vous n’en avez pas consulté depuis un certain temps? Il est important de prendre le temps de faire un choix éclairé sur le professionnel dentaire qui s’occupera de votre bouche.

Beaucoup de gens choisissent leur dentiste au hasard, dans le bottin téléphonique ou bien par l’enseigne extérieure d’une clinique dentaire. Selon moi, la meilleure façon de faire son choix est en questionnant vos parents et amis quant à la personnalité de leur dentiste ainsi que du fonctionnement de sa clinique. Une des pires erreurs est de se fier uniquement sur le prix de l’examen complet. Ce dernier dépend de plusieurs facteurs, notamment le temps qui vous est réservé (entre 40 minutes et 1 h 30) et la prise de radiographie panoramique (bouche complète). D’autres critères sont à considérer comme le champ de compétences ou d’activités du dentiste et de son équipe ainsi que la vision qu’ils ont de la dentisterie. Est-ce une clinique dentaire qui privilégie des soins esthétiques, fonctionnels ou seulement de base? De plus, quels sont les techniques, les technologies et les matériaux utilisés? Vous êtes en droit de poser ces questions et d’obtenir des réponses.

La confiance mutuelle entre le dentiste et le patient est primordiale. En tant que client, votre dentiste doit vous demander des honoraires raisonnables, basés sur le guide des tarifs des chirurgiens dentistes. Il doit vous fournir des traitements dentaires appropriés et de qualité. L’écoute et le respect qu’il vous accorde sont à la base de cette confiance. Pour votre part, vous pouvez contribuer grandement à améliorer la relation que vous avez avec lui en parlant ouvertement des craintes ou problèmes auxquels vous faites face afin qu’il soit en mesure de mieux répondre à vos besoins. Aussi, votre respect du paiement des honoraires ainsi que l’assiduité à vos rendez-vous sont deux points qui améliorent les liens de confiance.

Dans notre société, «l’éducation dentaire» a évolué avec les années. Il n’y a pas si longtemps encore, on surnommait les dentistes comme étant des «arracheurs de dents» et on leur faisait très peu confiance. Heureusement, la majorité des gens ont maintenant une bien meilleure perception des dentistes et prennent aussi conscience de l’importance d’obtenir et de maintenir une bonne santé dentaire. Votre dentiste et son équipe sont là pour vous y aider!

«Docteur, je veux la faire arracher!»

Il arrive régulièrement qu’un patient se présente à la clinique dans l’unique but de se faire extraire une ou plusieurs dents. Parfois, il n’y a effectivement rien d’autre à faire. Pourtant, dans la plupart des cas, de bien meilleures alternatives sont envisageables. Le dentiste possède évidemment beaucoup de connaissances théoriques sur les dents. Tous les jours, il observe dans sa pratique de la dentisterie les conséquences diverses que peut entraîner la perte des dents. Aussi, il entend les différents témoignages de patients complètement ou partiellement édentés qui lui disent : «Si j’avais su…». Pour toutes ces raisons, il se doit, pour le bien du patient, de lui expliquer et de lui faire comprendre que sa demande d’extraction n’entraînera aucun bénéfice.

Malheureusement, ces informations ne sont habituellement pas transmises dans les meilleures circonstances, le patient s’étant présenté en urgence à cause de la douleur ou ayant pris rendez-vous avec la ferme intention de régler le problème des dents une bonne fois pour toutes! Réussir à franchir le mur des opinions, objections et fausses croyances en quelques minutes : mission impossible ou presque!

Les principales raisons qui poussent une personne à désirer l’extraction sont la peur du dentiste et des traitements dentaires ainsi que les frais associés à ces derniers. La méconnaissance des risques, complications et conséquences suite à une extraction les incite à prendre une mauvaise décision.

De nos jours, les traitements dentaires tels que les restaurations et le traitement de canal ont beaucoup évolué, autant au niveau de la diminution de la durée des séances, de la qualité des matériaux que de l’écoute au patient ainsi que du souci de son confort. Même si l’extraction dentaire peut sembler moins dispendieuse au niveau monétaire, le coût final est très élevé (frais de remplacement par un pont, implant ou prothèse et conséquences biologiques importantes).

Les conséquences d’une extraction sont, entre autres, le déplacement des dents restantes autour de l’espace créé, les problèmes et douleurs aux mâchoires ainsi que les maux de tête. De plus, l’esthétique en est diminuée. Habituellement, une extraction en entraîne une autre et ainsi de suite, obligeant le port d’une prothèse avec tous les désagréments qui y sont liés. L’extraction est l’acte dentaire le plus définitif et le plus agressif. Elle ne devrait jamais être considérée comme un traitement de choix, mais seulement en dernier recours.

Nous savons tous qu’il vaut mieux prévenir que guérir. En tant que dentiste, on ne peut qu’encourager à viser l’idéal. Il faut cependant considérer chaque patient avec ses craintes et ses difficultés et accepter selon le cas certains compromis, dans la mesure du possible et du raisonnable.

La carie dentaire : mythes et réalités

Mythe : Le sucre nourrit les microbes qui, par la suite, «mangent» les dents.
Réalité : Les microbes causant la carie sont des bactéries qui se nourrissent de sucre et qui sécrètent de l’acide. C’est cet acide qui provoque les trous dans les dents, soit la carie. À mesure que la cavité causée par la carie grossit, les bactéries peuvent s’y accumuler, devenant ainsi inaccessibles pour la brosse à dents et la soie dentaire, tout en continuant à causer des dommages à la dent.

Mythe : «Dans ma famille, nos dents ne sont pas bonnes».
Réalité : Il est rare que les problèmes dentaires soient d’origine génétique. Comme les mauvaises habitudes d’hygiène dentaire et d’alimentation sont les principales causes de la carie, il est normal que plusieurs personnes d’une même famille éprouvent des problèmes dentaires puisqu’elles ont reçu la même éducation à ces deux niveaux. Il est d’ailleurs reconnu que les enfants de parents portant des prothèses dentaires (dentiers) ont souvent davantage de caries que ceux dont les parents ont encore leurs dents et en prennent soin correctement. C’est en éduquant adéquatement et en corrigeant les mauvaises habitudes que l’on pourra un jour entendre : «Dans ma famille, nous avons tous de belles et bonnes dents!».

Mythe : Les aliments peu sucrés ou naturellement sucrés ne causent pas de carie dentaire.
Réalité : Bien que les bactéries transforment facilement le sucre raffiné, elles ont aussi la capacité de le faire avec les aliments moins sucrés, mais plus lentement. La notion de temps entre les brossages devient donc importante. Un morceau de chocolat (sucré) fond rapidement en bouche. Les croustilles (chips), les biscuits peu sucrés ou le pain sont des aliments mous et collants qui demeurent entre les dents et dont les bactéries peuvent se nourrir. Les pires aliments sont ceux qui sont très sucrés et collants tels le caramel, les jujubes et les biscuits sucrés. En plus de leur potentiel sucré, les jus et les boissons gazeuses sont très acides. Le risque de décalcification dentaire est donc accru. Il est recommandé d’en consommer avec modération.

Voici quelques bonnes habitudes à adopter :

  • manger le dessert (s’il y en a un) tout de suite après le repas principal

  • entre les repas, éviter le grignotage d’aliments sucrés, acides ou collants

  • privilégier les fruits et légumes, les noix et le fromage aux collations car ils sont peu cariogènes

  • se brosser les dents après avoir mangé

Souriez et profitez de la vie!

La greffe de gencive

La greffe gingivale est une chirurgie mineure pratiquée en cabinet dentaire. Le but de cette intervention est généralement de prévenir ou de corriger le déchaussement d’une ou de plusieurs dents.
Les termes «greffe» et «chirurgie» peuvent vous inquiéter. Mais, rassurez-vous, la greffe de gencive n’est pas comparable aux greffes d’organes comme le cœur et les poumons quant aux risques opératoires qui sont minimes, ainsi que la durée de l’intervention qui est d’environ une heure.

La première cause du manque de gencive attachée est congénitale. Nous en avons tous en quantité normale ou non et ce, de façon localisée ou généralisée. Le déchaussement survient lorsque la gencive à la base de la dent est de faible qualité. La racine de la dent apparaît alors progressivement. La détérioration de la gencive est souvent accentuée par une faible hygiène buccale. Aussi, un piercing ou une mauvaise technique de brossage peuvent provoquer des blessures gingivales. Lorsque la dent se déchausse, on note une augmentation de la sensibilité au froid, un risque accru d’accumulation de tartre au niveau de la racine et, évidemment, l’esthétique s’en trouve diminuée. Le déchaussement progressif peut éventuellement résulter par la perte de la dent atteinte.

La greffe est effectuée sous anesthésie locale (comme pour une obturation dentaire), en prélevant un petit lambeau de peau au niveau du palais et en l’appliquant au site de la gencive en récession. Suite à l’intervention, il est très rare qu’une prescription pour une médication contre la douleur soit nécessaire. La sensation au niveau du site de la greffe ressemble à une petite brûlure qu’on se serait faite en mangeant. L’hygiène buccale et l’alimentation peuvent être reprises normalement assez rapidement puisque, généralement, il n’y a qu’un côté de la bouche qui est affecté. Aucune convalescence n’est requise, mis à part les exercices cardiovasculaires qui sont à proscrire pour les 48 heures suivant l’intervention. Une fois la greffe effectuée, la gencive peut demeurer saine, en s'assurant que de bonnes habitudes d’hygiène buccale ainsi que des visites régulières chez le dentiste soient rigoureusement respectées.

Il est facile de renforcer une gencive simplement par la technique de greffe gingivale. Cependant, plus une dent est déchaussée, plus il sera compliqué de la recouvrir, voire impossible, indépendamment du type de problème. La gencive et l’os sous-jacent sont la fondation de la dentition et il est primordial d’y porter attention. Voilà pourquoi il vaut mieux prévenir que guérir!

Le traitement de canal : plus de peur que de mal

Mal perçu par la majorité des gens, le traitement de canal suscite beaucoup de craintes inutiles. Ce traitement dentaire est doux et ne provoque généralement pas de douleur. Lorsqu'un patient se présente à la clinique avec un abcès dentaire causant une intense douleur, son seul désir est que l'on fasse cesser celle-ci, quitte à extraire la dent en cause. Comme je l'explique dans «Docteur, je veux la faire arracher!», l'extraction doit être considérée en dernier recours. Le soin dentaire tout indiqué dans ce cas est le traitement de canal.

Tout comme pour effectuer une obturation ordinaire, il faut alors procéder à une anesthésie locale. Lors d'une infection aiguë, le patient «gèle» difficilement et la douleur peut persister pendant le début du traitement, d'où la mauvaise réputation du traitement de canal. Afin de diminuer la douleur et de favoriser un meilleur effet de l'anesthésie, il arrive régulièrement que le dentiste prescrive des antibiotiques et que le traitement soit effectué dans les jours suivants. Ceci dit, les traitements de canal réalisés sont pour la plupart des moyens préventifs lorsque le dentiste détecte un abcès asymptomatique sur la radiographie ou bien avant la pose d'une couronne. Donc, dans la majorité des cas, aucune douleur n'est ressentie.

Le traitement de canal est une des techniques dentaires qui s'est le plus améliorée ces dernières années. Alors qu'autrefois, il fallait de 2 à 3 rendez-vous, ce traitement est maintenant effectué en une seule séance d'une durée d'une à 2 heures, dépendamment du nombre de canaux (racines) que possède la dent. Côté technique, il s'agit, une fois la dent anesthésiée, d'enlever la carie comme pour un «plombage». Ensuite, le dentiste nettoie doucement le long de chaque racine à l'aide de toutes petites limes et de produits désinfectants. Finalement, chaque canal est bouché à l'aide d'un produit spécifique et une obturation finale est effectuée. Le tout se déroule de la manière la plus aseptique possible, soit avec une petite toile de caoutchouc qui isole la dent traitée de la salive et des autres dents. C'est ce que l'on appelle un champ opératoire.

La dent ayant subi un traitement de canal peut devenir plus fragile et susceptible de se briser. C'est la raison pour laquelle le plan de traitement comprend généralement (mais pas automatiquement) la pose d'un pivot et d'une couronne. Il est certain que cela augmente les coûts, mais n'oublions pas que nous vivons avec notre bouche 24 heures sur 24 et ce, pour le reste de notre vie! Finalement, le traitement de canal, ce n'est pas si horrible, qu'en pensez-vous? Imaginez : j'ai déjà soigné certains patients qui se sont endormis durant le traitement!

Le sourire : comment faire bonne impression?

De nos jours dans la société, on se soucie beaucoup de sa propre apparence ainsi que de celle des autres. L’esthétique est donc nécessairement devenue un critère de sélection lors des entrevues pour un emploi. Effectivement, dans certains domaines, la compétition est féroce et, à compétence égale, c’est l’apparence des candidats qui fera pencher la balance.

Dans un curriculum vitae, rien n’indique si le diplôme a été obtenu de justesse ou si le candidat était premier de classe. Cependant, son apparence, son sourire et sa façon de se présenter en disent beaucoup sur lui!

«Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression.»- David Swanson

Statistiquement, lors d’une première rencontre, cela ne prend pas plus de deux minutes à notre interlocuteur pour qu’il se forge une opinion à notre sujet. Le premier point observé est notre visage puis notre corps et, finalement, la manière dont nous sommes entrés en relation (poignée de main chaleureuse, ton amical ou encore regard fuyant).

Pour favoriser cette «bonne première impression», il est relativement facile de bien se vêtir. Ça se complique parfois au niveau du sourire. Évidemment, les dents doivent être propres et bien brossées, mais pour le reste, si elles sont croches, abîmées ou jaunies, ce sera impossible à camoufler. Plusieurs personnes sourient les lèvres serrées, sans montrer leurs dents afin de pallier à cette situation. Ce type de sourire ne peut rivaliser avec un sourire «avec dents». Par exemple, observez les annonces publicitaires où les comédiens ont de beaux sourires. Pourquoi? Parce qu’un sourire franc inspire la confiance.

Aussi, et cet élément est d’une grande importance, un beau sourire profite directement à la personne qui le possède. Savoir que l’on peut sourire sans crainte de montrer nos dents augmente significativement la confiance et l’estime de soi. Ces deux conditions transparaissent dans la vie de tous les jours et dans tous nos types de relations : au travail, en famille et avec notre conjoint. Quelqu’un peut posséder une voiture luxueuse ou une magnifique résidence, c’est d’abord son sourire qu’il montre et dont il se servira pour se présenter. Notre sourire nous suit partout, en toutes circonstances.

Face à ce constat, il est tout à fait légitime de souhaiter avoir un beau sourire. Attention! La pâte à dents miracle ou un autre truc magique ne fonctionnent pas et peuvent même endommager les dents! Les jeunes générations ont eu la chance de consulter régulièrement le dentiste et certains ont profité d’un traitement d’orthodontie. Il ne reste souvent qu’un blanchiment à faire et hop! ils possèdent le plus beau des sourires. Cependant, pour beaucoup de personnes, le temps a fait son œuvre. Certaines dents ont des caries parfois importantes et les dents sont croches. Les traitements seront plus évolués mais certes pas impossibles. Il n’y a pas de formule magique et il faut prendre le temps et investir les sommes nécessaires afin d’obtenir le meilleur résultat possible. L’orthodontie n’est pas réservée aux jeunes : les couronnes et facettes ainsi que le blanchiment peuvent donner un superbe sourire.

La majorité des gens qui investissent sur leur personne et en l’occurrence leur sourire en sont très satisfaits, car c'est non seulement un investissement rentable au niveau des relations sociales et du travail, mais c’est d’abord et avant tout un geste d’amour envers soi-même.

Visitez notre clinique dentaire

Découvrez nos locaux en images 

Informations générales

Clinique Dentaire Senécal

125, rue Conrad-Gosselin #3

Saint-Jean-Sur-Richelieu, Québec,

J2X 0A1

450-376-6535

info@monsouriremasante.com

Heures d’ouverture

Le lundi, de 13 h à 21 h
Le mardi, de 13 h à 21 h
Le jeudi, de 9 h à 16 h
Le vendredi, de 9 h à 17 h
Fermé le mercredi, le samedi et le dimanche

Contactez-nous

Social

Envoyer à un ami

Envoyer l'URL de cette page à un(e) de vos ami(e)s

Tous droits réservés Clinique Dentaire Senécal 2019 - Mention légale
Création de

Mention legale